étoiledefée
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

étoiledefée

Claire et douce comme la poésie.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-53%
Le deal à ne pas rater :
– 53% sur le Ventilateur sur pied OCEANIC – Hauteur réglable – ...
22.88 € 49 €
Voir le deal

 

 IMMOBILE

Aller en bas 
AuteurMessage
Grégou

Grégou

Messages : 569
Date d'inscription : 01/08/2008
Age : 39
Localisation : Dans les steppes nordiques françaises

IMMOBILE Empty
MessageSujet: IMMOBILE   IMMOBILE I_icon_minitimeMar 23 Déc - 14:41


IMMOBILE 5740818-94f0ae


Immobile


La gente dame de marbre ne se meut pas,
Son impavidité tempêtée est sa loi.
Les faux-semblants lui sont depuis toujours un art
Qu’elle cultive sourdement dans la nuit noire.
Oseriez-vous ainsi la croire statique,
Bien qu’elle s’enterre dans le sol méphitique ?
Feint-elle aussi les grains de sable du temps
Qui pourtant abrasent son galbe si charmant.

Louanges navrées à des astres fuyants
Pour que jambes figées acquièrent mouvement,
Tels sont les desiderata hyperboliques
D’une statue qui se réclame stoïque.
Sottement elle s’enferre de désespoirs
La privant pour sûre de suppliques aux moires.
Dorénavant son fil la hale vers le bas,
L’ôtant malgré elle de sa native Gaya.

Paradoxal pourrait être son épithète :
Immuable roc face à un vent qui s’entête,
Exhibe-t-elle peu de prise à la vieillesse
Qui s’obstine à l’accabler de scélératesse.
Non la femme de pierre ne sera ruinée
Par une désagrégation opiniâtrée.

Le fatalisme est sa seule foi avouée,
Souffrira-t-elle ainsi d’un monde négligé.
Le changement lui est grande indélicatesse ;
Préfère-t-elle résister avec hardiesse,
S’assourdissant de « paraitre » fait de sornettes,
Et d’absurdes placébos qu’elle se répète.

Hélas un soir tout changea inopinément
Le sol sous son pied se déroba vertement.
Elle craignait ce jour de subversions forcées
Malgré son indisposition à l’affronter.

Faisant face au précipice elle déplorait
De s’être durant des lustres siémens figée.
Les fissures la maculant diligemment
Se vit-elle s’écrouler laborieusement.

Gisante au coté de son piédestal partiel
Elle sut que l’immobilisme était funeste
Dans un monde en évolution perpétuelle.


Grégou
Revenir en haut Aller en bas
Romane

Romane

Messages : 257
Date d'inscription : 15/08/2008

IMMOBILE Empty
MessageSujet: Re: IMMOBILE   IMMOBILE I_icon_minitimeMer 24 Déc - 3:30

Même les montagnes ont des saillies crées par les mers les pluies le temps....
Revenir en haut Aller en bas
Grégou

Grégou

Messages : 569
Date d'inscription : 01/08/2008
Age : 39
Localisation : Dans les steppes nordiques françaises

IMMOBILE Empty
MessageSujet: Re: IMMOBILE   IMMOBILE I_icon_minitimeMer 24 Déc - 8:24

Merci Romane, Comme j'ai déjà pu en faire part à certain voici mon ressenti quand à mon poème :
Franchment, je me suis déçu tout seul avec ce poème qui se voulait être le reflet de ma pensée quant à l'immobilisme.
En fait il est totalement incompréhensible et c'est vraiment dommage ! Il n'y a que la coque extérieur dont je suis content (dispo des rimes, vocables employés).

Grosso modo l'ode voulait juste exprimer le fait que rester immobile, ne pas vouloir changer, rester enfermer dans ses petites habitudes, c'est se laisser mourrir...parce notre monde ne va pas nous attendre, il continue à se mouvoir !

Merci ton commentaire Romane !


Dernière édition par Grégou le Jeu 25 Déc - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pavot rouge

Pavot rouge

Messages : 2569
Date d'inscription : 07/04/2008

IMMOBILE Empty
MessageSujet: Re: IMMOBILE   IMMOBILE I_icon_minitimeJeu 25 Déc - 5:48

Une statue n'est qu'un témoignage, comme un livre, une peinture où un poème. Ils s'inscrivent comme un arrêt dans un temps passé, immobiles dans leur superbe, Ils sont là pour être vus ou lus, uniquement.
Parler d'immobilisme te demandait d'imager avec du vivant et non avec un objet inerte, les exemples ne manquent pas.
Débarrasse toi de cette sorte de lyrisme pour accéder au vibrant, à ces textes qui nous remuent jusqu'au fond de nos entrailles et qui sont rarement le fruit de compositions très travaillées.

De grâce, choisis police et couleurs adéquates pour rendre ton texte lisible sans qu'il nous soit obligé de coller nos yeux sur nos écrans...

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
longway

longway

Messages : 218
Date d'inscription : 31/08/2008

IMMOBILE Empty
MessageSujet: Re: IMMOBILE   IMMOBILE I_icon_minitimeMar 30 Déc - 7:35

Je trouve ce poème bien écrit et je l'ai compris dans le sens ou tu as voulu l'émettre.
Revenir en haut Aller en bas
BLEDA

BLEDA

Messages : 427
Date d'inscription : 09/04/2008

IMMOBILE Empty
MessageSujet: Re: IMMOBILE   IMMOBILE I_icon_minitimeMar 30 Déc - 21:48

Nous nous complaisons bien souvent dans un ritme de vie sans voir qu'il y a plein de portes a coté.Est ce de la peur de l'inconnu tout simplement?
Revenir en haut Aller en bas
lilo

lilo

Messages : 2182
Date d'inscription : 06/04/2008
Age : 26
Localisation : Dans un temps qui témoigne des temps mais qui n'en parle pas.

IMMOBILE Empty
MessageSujet: Re: IMMOBILE   IMMOBILE I_icon_minitimeJeu 1 Jan - 20:53

Nous sommes parfois dans un état statique à subir sans le savoir mais nous ne sommes pas de pierre alors un jour nous nous réveillons.
amour
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




IMMOBILE Empty
MessageSujet: Re: IMMOBILE   IMMOBILE I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
IMMOBILE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
étoiledefée :: Poésie prose et poésie libre.-
Sauter vers: